Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La lune affecte-elle notre sommeil ?

Quand il y a une pleine lune, beaucoup de gens ont du mal à dormir. La relation entre l’insomnie et les phases de la lune est connue depuis des siècles. Mais l’insomnie est-elle vraiment liée à son apparition ? 

La recherche scientifique moderne confirme également que notre confort de sommeil est lié à l’emplacement du satellite de la Terre. Comment les différentes phases de la lune affectent-elles l’endormissement ? Voici ce qu’il faut comprendre des effets de la lune sur notre sommeil :

Les croyances autour des phases de la lune

L’influence des phases de la lune sur le fonctionnement humain, notamment la qualité du sommeil, est un thème de plus en plus abordé dans les articles de blog spirituel. Nos ancêtres croyaient que pendant la pleine lune, cette planète réveillait des démons cachés, des vampires et des sorcières, et exposait les humains aux forces du mal. 

On croyait qu’à cette époque, les maladies nerveuses et mentales s’aggravaient, l’énergie sexuelle et la fertilité augmentaient, les gens étaient plus agressifs, irritables et agités. Le clair de lune était censé perturber le sommeil, provoquer des cauchemars et inciter les somnambules à faire des promenades nocturnes.

Comment la pleine lune diminue-t-elle la qualité du sommeil ?

En 2013, un groupe de scientifiques de l’Université de Bâle en Suisse a décidé de vérifier comment la lune affecte le sommeil. Pendant 3 ans, ils ont suivi le repos nocturne de 33 volontaires, répartis en deux tranches d’âge : 20-31 et 57-74.

Les résultats de l’expérience ont montré que les sujets dormaient moins bien pendant la pleine lune, quel que soit leur âge. Leur temps moyen d’endormissement a augmenté de 5 minutes et leur durée de sommeil a été raccourcie de 20 minutes.

Les lectures de l’activité cérébrale bioélectrique ont montré que, pendant la pleine lune, les volontaires étaient moins susceptibles de dormir. Ces observations ont été confirmées par les questionnaires qu’ils remplissaient chaque matin – décrivant leur bien-être après la nuit où la lune brillait le plus, les répondants se plaignaient du manque de sommeil et de la fatigue.

Au cours de l’expérience, il a également été constaté que les participants avaient du mal à dormir non seulement pendant la pleine lune, mais aussi dans les jours avant et après la résolution de sa phase pleine.

Les causes des troubles du sommeil pendant la pleine lune

Bien qu’il existe une corrélation entre la pleine lune et les troubles du sommeil, les scientifiques ne connaissent toujours pas la réponse exacte à la question de savoir quelle en est la cause. Les participants à l’expérience Suisse préalablement citée dormaient moins bien, malgré le fait qu’ils disposaient de pièces sombres et calmes et ne savaient pas dans quelle phase se trouvait actuellement la lune.

Certaines hypothèses parlent d’une modification du rayonnement électromagnétique ou de l’effet gravitationnel de la planète Terre qui interférerait avec la libération d’hormones, notamment la production de mélatonine.

D’autres encore soutiennent que les phases de la lune affectent la gestion de l’eau du corps comme dans la nature, où elles provoquent le flux et le reflux de l’eau dans les mers. Ce point de vue semble peu probable même si de nombreuses personnes s’y rattachent, car le corps humain contient beaucoup moins de fluides que les masses d’eau et ne peut donc pas être également sensible à l’attraction gravitationnelle de la lune.

Comment s’endormir plus vite pendant la pleine lune ?

Quelle que soit la cause des problèmes de sommeil de la pleine lune, la lune ne reste dans cette phase que 3 jours par mois. Il n’est pas assez long pour provoquer des changements permanents dans le rythme du sommeil et de l’éveil.

Cependant, si l’insomnie pendant cette période vous gêne, vous pouvez utiliser des remèdes maison pour vous endormir plus rapidement :

  1. Ne mangez rien 2 heures avant le coucher, car il sera plus difficile pour votre corps digestif d’entrer dans un état de repos.
  2. Avant d’aller au lit, il vaut la peine de boire un verre de jus de cerise dilué avec de l’eau ou faire un infusion de queue de cerise. Il a été prouvé que cette procédure raccourcit le temps d’endormissement de 17 minutes, et approfondit et allonge également la période de sommeil profond.
  3. L’ancienne méthode éprouvée consiste également à boire un verre de lait ou de cacao. Ce dernier contient du magnésium qui a un effet calmant.
  4. Il est également important que le soir les yeux ne soient pas exposés à l’émission de lumière bleue dont les sources comprennent les écrans de TV, d’ordinateur ou de smartphone. La lumière bleue augmente l’activité cérébrale et bloque la libération de mélatonine, ce qui nous empêche de nous endormir. Avant d’aller se coucher, mieux vaut éteindre tous les appareils et passer ce moment à se détendre et se relaxer.

Leave a comment

0/5